La Crise : La recherche d’emploi

24 Fév

Il y a des jours comme ça où tout commence à l’envers, et puis parfois ils perdurent et deviennent une journée complète voir même une semaine ou un mois.

Les chercheurs d’emploi peuvent me comprendre. La partie « entre deux » est la plus dure.

On sort de l’école ou d’un premier boulot et on se met à chercher un emploi.
Je vais donc aborder ici un sujet illimité basé sur ma propre expérience : la recherche d’emploi !

1. La fin de contrat ou des études

La fin des études, c’est quitte ou double. Les plus chanceux seront repérés par un chasseur de tête ou se feront adopter par leur entreprise de stage.
Les autres, ils vont être nombreux à ramer, mais ils ne le savent pas encore.
L’école ne prépare pas ou presque pas à la recherche d’emploi, et on se retrouve tout fraîchement sorti de sa belle bulle avec les copains, les plats précuits et les réductions dans les salles de ciné.
Pour d’autres, quand un contrat est fini, on passe du statut « working class hero » au statut de « postuleur ».

Et c’est là que commence le grand saut que j’intitule:

2. Le CV et la lettre de motivation

C’est pas facile de parler de soi, encore plus de caser dans un CV ce qui semble important sans oublier de ne pas commettre d’erreur ou mentir.
Evidemment, il en va de soi avec la lettre de motivation. C’est le moment ou tout va basculer! Ha beh oui, on commence déjà à avoir des doutes quand on fait la lecture des :

3.Offres d’emploi

Merci aux moteurs de recherche d’exister et de permettre la recherche par mots clefs. Parce que si on a pas fait pharmacien ou prof, on a affaire à des titres aussi vagues que la loi belge: Assistant chef de projet, employé polyvalent designer, webmaster, IT manager, animateur multimédia..Alors on se lance dans l’envoi de CV complètement inadaptés aux postes parce que l’annonce semble intéressante.
PAS BÊTE!
Parce que si on lit convenablement les annonces, je me demande si ils trouvent vraiment leur « employé polyvalent junior avec 5ans d’expèrience qui est trilingue, rentre dans les conditions APE et possède un permis, une voiture et un master en service à café. Le tout pour un 40h/semaine en photocopiage et téléphonie à 1300€ par mois ».
Sérieusement, c’est possible?

4. Les incitants à l’emploi

Je parlais plus haut de l’APE. En Belgique, on est soit sous la tutelle du Forem ou, d’Actiris suivant sa région.Les facilitants à l’emploi sont une mine d’or pour les employeurs : si on engage un jeune de moins de 25ans pendant 2 ans, on ne le paie qu’a moitié.Seulement, ce serait beaucoup moins drôle si on avait tous les même papiers, donc on reçoit, suivant la durée du chômage, l’âge, le niveau d’études… un certain nombre de points. Finalement, ils sont important eux aussi!

5. L’entretien d’embauche

Voilà, nous y sommes! Après une longue recherche, un joli profil LinkedIn ou Doyoubuzz mis à jour et un beau cv sur papier épais, on reçoit une invitation cordiale chez un employeur X ou Y pour aller défendre son avenir.
Encore une fois, il y aura les chanceux, qui auront le poste du premier coup et les autres…
Les autres vont patienter.
Entre les mails ou les courriers qui ont tous le même contenu : « Merci pour votre candidature mais votre profil ne correspond pas au poste, nous vous souhaitons une bonne chance pour votre futur » ou ceux qui ne donnent directement plus une seule nouvelle, il faut s’armer de courage et continuer l’envoi de CV et de lettres de motivation.

Puis tout s’illumine « Bonjour madame, nous souhaiterions vous rencontrer le 30 février à 04h23 »!
HOURRA!
Une petite recherche web s’impose, on google-ise son futur employeur, on essaie de voir qui fait quoi et on essaie de se rappeler pour quelle place on a postulé.
Quand le grand jour arrive, on se fait beau. Belle tenue, ongles bien coupés et bien propre, cheveux lissés et coiffés, pas trop de maquillage…et hop, on fonce!
C’est le début d’une nouvelle garde robe : on troque ses t-shirts  et Converses pour des belles chaussures et des chemises.

Mais c’est aussi le début d’une belle mise à l’épreuve des nerfs!

Les mots de refus des employeurs ressemblent un peu aux mots que faisaient nos mamans pour justifier nos absences en secondaire, ils sont tous différents et pourtant ils se ressemblent  sur le thème:
– Nous préférons une personne qui possède 3412 points sur l’incitant XY
– Vous n’êtes pas assez/trop créatif
– Vous n’avez pas assez d’expérience
– Vous ne parlez pas assez courramment le finnois
– Vous êtes trop jeune
– …
Vraiment, ne gonflez jamais votre CV, ça pourrait être une énorme déception qu’il est simple d’éviter.

Et puis il y a les pires. Ceux qui vous dévorent du regard et sourient comme des majorettes et pour qui vous êtes le sauveur de l’humanité qui va rapporter à leur boîte le pactole. Mais ils doivent en rediscuter.
Alors vous partez tout fier vous mettre la guinze de votre vie… et recevoir le lendemain un coup de téléphone parce qu’ils se rétractent.

Bref, on fini par baisser les bras, on veut crier à toute le pays qu’on est pas si nul, qu’on veut un job et que Caliméro avait raison: »C’est trop injuste »!
Alors on postule comme caissier ou comme responsable du rayon du supermarché du coin…

Et un beau jour…
« Félicitations, vous commencez lundi »
« Vraiment? Pour du vrai? C’est pas un fake? »
Explosion de joie, vous êtes au bout de vos peines, vous allez pouvoir payer vos factures et vous lever à une heure décente parce que vous avez un job. Vous et vous seul, dans le monde du travail, vous avez été convainquant!

En fait… Il faut toujours y croire!
Bonne chance à tous sur le marché de l’emploi ou plutôt… Ne perdez pas espoir!

Publicités

Une Réponse to “La Crise : La recherche d’emploi”

  1. Mlle Toutouille 24/02/2011 à 15:16 #

    Tu viens d’être embauchée? En tant que caissière (pas péjoratif hein) ou dans ta branche?

    Moi j’attend de l’entendre le « vous êtes engagée, ouais vous la blonde, ne regarde pas derrière toi Toutouille, c’est à toi que je parle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :