Archive | juillet, 2011

Facebook, indicateur de vieillesse

31 Juil

Moi j’adore surfer et lire des trucs.
Surtout sur les blogs.
Mon préféré serait du genre à www.zeros-sociaux.fr 

« Tchewwy, reviens, j’ai les mêmes à la maison! »

Quand on approche 25ans, on remarque que notre vie change.. et que notre flux d’actualité Facebook aussi!

1- les bébés

Si nous on vieillit, nos amis aussi. Et évidemment, on passe par différents stades de la vie comme le mariage, les couples et ensuite… les bébés. Évidement, tout ce concentré d’évolution de l’homme se visualise facilement! Regardez votre mur Facebook : Ca va grouiller de photos de bébé, de pipicaca et de faire part de naissance. Avant on parlait d’horloge biologique, maintenant c’est les commentaires…
« Et toi tu t’y mets quand? »

2- Les mariages

C’est comme pour les bébés, à l’exception que vous y êtes parfois invité et qu’on insiste pour vous voir en belle robe, parfois vous avez même la chance d’être témoin.
Mais, l’étape mariage se vit à travers Facebook : le changement de statut « en couple » vers « fiancée », puis « fiancée » à « mariée » avec en prime les photos de la bague, des messages sur le mur très langoureux et des préparatifs dont on ne rate pas une miette!

3- Les « sorties »

Avec Facebook, on sait tout. On sait qui vient de se faire larguer, qui a perdu son job, qui a perdu son chat et qui est le plus poilu. Je suis la première à participer à l’invasion de nouvelles stupéfiantes et débordantes d’intérêt.
Mais ce que j’adore savoir par dessus tout, c’est ce que font les gens quand ils ne bossent pas!
On à droit à « Monsieur Toulemonde » est à : Mc Do » grâce à Facebook Lieux, à la promo de LA soirée de l’année à ne pas rater, mais également à de grands débats sur la qualité de la soirée précédente dans certains statuts: « Madame Personne > Mademoiselle Moi : Trooooo bien de te voir danser sur les tables à la kermesse au boudin ».

Jusque là, c’est génial et c’est la raison pour laquelle j’aime autant Facebook. Le problème arrive quand tu te rends compte qu’a 20ans, tu écumais les boites, tu dansais jusqu’au lendemain midi dans les soirées et que tu cultivais la gueule de bois le lundi… Mais maintenant, tu es « vieux » et tes amis s’encroûtent.
Les photos sont moins nombreuses, les sorties se font au restaurant avec les collègues, tu postes « quelle soirée de feu » à minuit parce que c’est déjà tard et l’abus d’alcool est encore plus visible quand tu porte ta cravate sur ton front.

Parce qu’il faut l’avouer, entre l’argent que l’on a dépensé pour le mariage, les cris de bébé affamé toutes les 4h et la guinze qu’on a eu vendredi à l’anniversaire du mari de la tante de la cousine de Jules…
Vivement Lundi, qu’on retourne au bureau! 

Article rédigé par Laurie Tchewwy Diricq

Twitter pour les nuls

6 Juil

Twitter, ce n’est pas si compliqué.
A première vue, c’est illisible, trop rapide et  en anglais.
ET pourtant, en Belgique, une communauté de « twittos » commence à se développer.

En gros, Twitter c’est un système de micro-blogging permettant de signaler à sa communauté ce que vous êtes en train de faire.
Tout cela  sous forme de messages appelés des Tweets ne dépassant pas 140 caractères.

Le message peut être simple.
Exemple : Je mange une pomme et c’est bon.
Mais vous pouvez répondre à une personne en utilisant l’@.
Exemple : @Tchewwy Je découvre Twitter et j’en deviens accro. 

Mais sur Twitter, il y a différents termes à connaître par coeur:

 

Followers (Abonnement // ceux que vous lisez)
Following (Abonnés // ceux qui vous lisent)

La Timeline (ou TL) : C’est l’ensemble des messages (les Tweets) envoyés par les personnes que vous suivez qui apparaît dans un ordre chronologique. En plus simple, c’est le flux d’actualité de votre page d’accueil.

Maintenant que vous vous y retrouvez un peu plus, découvrez différentes actions sur Twitter:

Le Retweet (ou RT) :

Si un message vous semble intéressant, vous pouvez le retweeter. C’est l’action de copier un Tweet d’une personne que l’on suit pour le renvoyer à sa propre communauté.
Un retweet est mentionné par « RT » suivi du pseudo de l’auteur en début de message. Parfois, vous pouvez l’agrémenter d’un message ou avis au début de votre Tweet.
Exemple : « RT @Tchewwy : Twitter pour les nuls http://wp.me/p14HtD-9i »

Les Hashtags (#) :

Dans un contexte particulier, vous pouvez catégoriser vos tweet selon un contexte particulier, un évènement ou pour le lier à d’autres tweets. Le hashtag est un simple dièse # devant le ou les mots clés.
Exemple : « Un tour en terrasse à #Binche? » Dans cet exemple le hashtag #Binche vient préciser la localité qui est concernée dans la question et en cliquant sur ce hastag, vous accèdez à tous les tweets similaires.

Le Follow Friday (#ff):

Tous les vendredis vous pouvezconseiller de suivre certains Twittos à vos followers.
Vous devez juste rédiger un Tweet qui mentionne #ff suivi de la liste des pseudo.  Vous pouvez soit le compléter d’un petit mot ou le laisser blanc.
Exemple : #FF @Tchewwy parce que son blog est génial.

Le Jeudi Confession (ou #jeudiconfession)

Le jeudi, tout est permis. Alors on se laisse aller et on offre à ses followers une informations croustillante qui sera suivie de #jeudiconfession
Exemple : Je vous avoue, je déteste le shopping! #jeudiconfession

Ensuite, quand vous serez des pros du Tweet, vous allez pouvoir découvrir d’autres termes spéciaux mais ceux là, je vous les laisse en cadeau!

Et maintenant, à vous de Twitter et de réfléchir en 140 caractères.

Article rédigé par Laurie Tchewwy Diricq

%d blogueurs aiment cette page :