Tag Archives: Chuck Bass

Entretien avec une V(ery) I(importante) P(etasse)

28 Déc

On la voit partout, on l’entend partout, on en fait des chansons, des films, des séries télé… je vous parle bien sûr de la Very Important Pétasse, autrement dit, la VIP!

Attention, la VIP n’a rien à voir avec une pouffe, ce n’est pas elle qui va se balader avec son string qui dépasse, un t-shirt trop court et des photos d’elle prises en hauteur avec la bouche en cul de poule et sa « BeStàAhH ».
Je ne parle pas d’une gourde, comme la blonde à gros seins, mais bien d’une véritable pétasse, toujours tirée à quatre épingles, qui ne criera pas dans la rue et
NON, la VIP, elle a de la classe, elle trie (beaucoup trop) ses photos et son image de marque, elle passe des heures dans un magasin devant un unique achat et dépense son argent uniquement en « haut-de-gamme ».

S’il ne faut retenir qu’une chose : La Very Important Pétasse sent bon !

Découvrons pourquoi:

On en a toujours besoin dans son entourage parce qu’elle est un maillon important. Prenons l’exemple des films, on y retrouve toujours, dès qu’il y a une bande de jeunes, une pétasse incrustée.
L’exemple des Black Eyed Peas n’est pas à suivre bien sûr, Fergie est bien trop vulgaire pour être une VIP.

Mais par contre, dans How I Met Your Mother, Robin est, elle, une VIP. Elle consacre sa vie à sa carrière, elle est difficile, elle est belle et pourtant, elle galère autant que les autres.

La VIP n’aime pas être seule. Pour elle, voyager c’est voyager en groupe, être au centre d’une bande, sur un piédestal. Elle aime se pavaner, l’air de rien, en comptant les regards qui s’arrêtent sur sa belle personne.

Et pourtant, la VIP n’a pas l’air sympa. De loin, tu n’as pas envie de l’approcher, un peu comme les mannequins dans les magazines qui tirent la tronche mais dont on envie le look et les formes.

Mais, en creusant un peu, la VIP, contrairement à une cruche ou une pouffe, est adorable et sympa.

C’est une fille comme votre voisine de palier, votre cousine, votre collègue, votre secrétaire… qui a des problèmes avec les hommes, qui fait le ménage et paie ses factures.
C’est la fille qui derrière son masque intégral, tel Dark Vador, est sensible, drôle et comique. Bref, avoir/être une VIP, c’est pas donné à tout le monde.

Rencontre avec une Very Spéciale Pétasse de haut niveau : voici M !

« Bonjour, M. Peux-tu nous décrire ce qui fait de toi une VIP et pourquoi tu as choisi cette voie? »

« A vrai dire, je n’ai pas vraiment « choisi » cette voie. Je pense qu’être une VIP, c’est davantage une vocation qu’un choix, quelque chose avec laquelle on naît, un peu comme la classe, le goût des belles choses ou la rousseur (Dieu m’en préserve, bien sûr). Une VIP ne se laisse jamais aller « vestimentairement parlant » (et si elle ne l’est pas, c’est parce que c’est un style « fait exprès », bien évidemment). Elle peut passer des heures à parler vêtements, chaussures et maquillage, tout comme elle peut soliloquer (oh quel joli mot) avec élégance sur l’actualité, la misère dans le monde, la crise économique, la musique ou des « trucs de geeks ».
Une VIP a aussi un égo assez démesuré mais qui sait rester humble lorsque c’est nécessaire et qui n’a pas confiance en elle à 100% (la VIP est une personne intelligente et sensible, ne jamais l’oublier). Une VIP est aussi quelqu’un qui doit payer (souvent) trop de factures et qui se retrouve donc souvent en pénurie financière (la dèche, quoi!) mais qui n’en montrera jamais rien. Enfin, une VIP se prend une méchante claque dans la figure quand elle se rend compte que son célibat perdure, mais peu lui importe, au final : c’est qu’ils ne voient pas suffisamment clair. »

« Quel est le meilleur et le pire souvenir de ta vie de VIP? »

« Je dirais que « meilleur souvenir » et « VIP » sont redondants: une VIP ne peut se permettre d’avoir de pires souvenirs. Bon, bien sûr, la VIP est parfois traînée de force dans des endroits pas forcément VIP-fiants, dans des endroits souvent mal fréquentés (j’entends par là des gens de basse-classe, des gens qui parlent fort, des gens qui sont « laids du rire », des gens qui boivent trop de bières.. bref.) Mais ça en fait, au final, de très bon souvenirs, puisque une VIP en rira toujours par après avec ses ami(e)s. La VIP a une capacité d’autodérision assez développée. »

« En quoi es-tu différentes des autres VIP? »

« Je n’en connais pas d’autres (du moins, de sexe féminin). »

« Quels sont tes modèles en tant que VIP? « 

« Je pourrais en citer beaucoup, mais je dirais que les principaux sont Kate Moss, Blair Waldorf, Chuck Bass, Yoda, Barney Stinson (« How I Met Your Mother »), Sheldon Cooper (« Big Bang Theory »), Benoît Poelvoorde et François Berléand. Voyez, ça touche à tous les domaines. »

« Peux-tu donner quelques conseils pour devenir une VIP? »

« Comme je l’ai dit à la première question, on ne devient pas VIP, on l’est ou on ne l’est pas. Cependant, je peux comprendre que bien des gens voudraient lui arriver à la cheville (voyez ici : l’égo démesuré lol). Mon premier conseil serait de ne jamais suivre les modes, ne jamais se laisser aller aux extravagances fashion. Une VIP crée son propre style et possède son propre univers. Aussi, une VIP peut adorer shopper pendant des heures tout en adorant regarder un film débile ou passer du temps sur des sites Internet inutiles. A ne jamais oublier également : une VIP n’est pas toujours loquace, mais c’est parce qu’elle préfère parler ou donner son avis que lorsqu’elle juge que c’est nécessaire. C’est ce qui la différenciera aussi des VID (Very Important Dinde). Enfin, je dirais qu’une VIP est indissociable de ses ami(e)s : sans eux(elles), la VIP ne serait pas. »

Merci donc à M. pour cette interview et bonne continuation à toutes les Very Importantes Pétasses.

Article  par Laurie Tchewwy Diricq


Publicités
%d blogueurs aiment cette page :