Tag Archives: Google

E-shopping Belge : Internet, je t’aime! (Top 5)

11 Juil

Pour ceux qui me suivent sur Twitter, Facebook et autres, je parle très souvent de mes achats en ligne. Il faut dire, que je suis devant un ordi de 80h par semaine, ce qui me laisse le temps d’y fouiller sans complexe.
Ps : Oui, je sais, je suis une geek, mais ça va, je le vis bien.
Aujourd’hui, il est grand temps que je vous liste quelques unes de mes trouvailles les plus chouettes pour cette période des soldes et pourquoi je les déteste aime et qu’Internet est vraiment un ami qui me veut du mal à mon portefeuille bien.
PS : En fait, c’est pas moi qui les déteste, c’est mon compte Paypal qui surchauffe et qui m’oblige à négocier avec moi même! 

Voici donc mon top 5 des sites d’e-commerce qui valent la peine d’être connus.

Le numéro 1 – Le fabuleux fab.de

Fab, le site de ventes flash de designers

Fab, c’est juste Fabuleux! Le concept est simple : vous prenez un site, vous prennez des ventes en ligne et vous appliquez des réductions. Vous allez me dire : il y a Groupon qui fait ça. Sauf que Groupon, je vous en parle plus bas, je les déteste.
Fab, c’est essentiellement pour les amateurs de design, pour les gens qui aiment chiner, qui aiment retrouver des accessoires de mode, des fringues ou de design d’intérieur à prix doux  allant jusqu’à -70% du prix initial parfois.
La livraison vers la Belgique, pour de petits objets, est d’un peu plus de 6€ mais reste raisonnable.
L’inscription est gratuite et les pièces présentes restent en ligne 3 à 5 jours seulement.
Pour vous inscrire, c’est par ici 

Les numéros 2 et 3 – Miniinthebox et son frère Lightinthebox

MiniInTheBoxLightInTheBox

Ces 2 sites sont des fabriquants chinois de petits gadgets (pour MiniInTheBox) et d’articles en tous genre (pour LightInTheBox).
Quand je dois faire des cadeaux rigolo ou que j’ai besoin de quelque chose de moyennement utile mais que j’ai pas trop de sous (donc régulièrement), je file sur ces 2 sites pour y trouver mon bonheur.
MiniInTheBox a la livraison gratuite pour la plupart de ses objets. Ce qui est pratique, le prix de ton panier est le prix final. Point barre.
Par contre, les sites sont en traduction automatique avec Google, et vous aurez de grande parties de plaisir  pour lire les annonces. Heureusement, les photos sont en raccord avec ce que vous cherchez.

Le numéro 4 – Le nouveau belge : Kiabi

Kiabi Belgique

Kiabi, si vous avez déjà regardé la télévision des années 2000 en France, vous connaissez surement. C’est un site de vente de vêtement femme, homme, enfant, grossesse, fringues grandes tailles et linge de maison. Dans ce cas ci, c’est surtout la vente en ligne.
Les prix sont raisonnables, les promos sont géniales et
Le super avantage : Les frais de port sont gratuits dès 10€ d’achat. Et en plus, ils ont de chouettes trucs. Perso, j’y ai déjà acheté des t-shirt et des ceintures, et je sens que je vais rapidement craquer sur les manteaux.

Le numéro 5 – celui qui rends belle : Eyes Lips Face

Eyes Lips Face [ELF]

ELF, c’est le truc parfait pour quand on veut se faire belle mais qu’on est totalement fauchée. On y retrouve de tout : des mascaras, des crayons, des conseils, des couleurs, des vernis… Pour un tout tout petit prix. Vraiment, vous y trouverez des palettes de couleurs pour 5€ et des crayons Khôl pour 1€.
Les frais de port sont vraiment raisonnables aussi et vous recevez votre colis rapidement.

Le petit plus : Zalando

Zalando

Arrivé de nulle part, Zalando ravira les fans de fringues, de chaussures et d’accessoires de marque. Pour ceux qui ont leurs marques fétiche, Zalando est un bon plan qui propose de chouette prix et de chouettes vêtements.
Le super avantage : la livraison et le retour sont gratuit! 

Le numéro 41998450 – Le recalé : Groupon

Déconseillé

Déconseillé

Groupon, ce sont des arnaqueurs de première ligne et je suis la première à le déconseiller. Presque toutes les semaines, je vois quelqu’un s’en plaindre sur les réseaux sociaux. Et quand on leur pose une question, on est parti pour attendre 3 à 5 jours pour avoir une réponse et c’est à vous à vous démener comme un diable pour leur fournir des preuves. D’ailleurs, le temps de les fournir, votre bon n’est plus valable. N’utilisez Groupon que si vous êtes vraiment prêts à vous battre contre eux en cas d’embrouilles.
Mes premiers achats s’y sont très bien passés, j’ai eu mon bon et ma réduction, mais le dernier m’a déçu, leur service après vente aussi et donc, ne comptez pas sur moi pour en dire du bien.

Salon Objectif Com – De la com pour les PME

11 Jan

C’est fait, c’est annoncé et c’est lancé : Le salon Objectif Com est programmé!

Qu’est ce?

Objectif Com est un salon de la communication pour les PME. Organisé par Innovatech et l’UCM, le salon propose différents stands tenus par des entreprises et des professionnels de la communication mais offre surtout la possibilité de participer à  des conférences données par des grands noms de la communication.

Cette 3e édition du salon Objectif Com se déroulera le 07 février au Château du lac de Genval, dans le Brabant Wallon.

De 8h30 à 19h, la journée sera remplie par la présence de stands mais surtout par des conférences diverses. Le programme complet est disponible sur le site d’Objectif Com (ou ici) . Et pour les personnes qui en veulent plus, des « speed-coaching » sont organisés toute la journée sur les stands de certains exposants.

Cet évènement est organisé par Innovatech et J’ai besoin de com.com.
* Innovatech accompagne les entreprises wallonnes dans le management des innovations technologiques et a créé une cellule d’accompagnement à la communication presse.
* Jaibesoindecom.com est un programme de l’UCM, gratuit, accompagnant le développement de la communication pour les indépendants, TPE et PME du Hainaut et du Brabant Wallon.
Inutile de préciser que ces 2 organisations sont incontournables dans le milieu de la communication d’entreprise.

Et, cerise sur le gâteau … C’est gratuit!

Plus d’infos:
* Le site officiel : http://www.objectifcom.be
* InnovaTech
 (sarah.thielens@innovatech.be) au 071/91.98.64 ou au 0478/58.82.66
* UCM (katty.toussaint@ucm.be) au 065/38.38.61

Pour ceux qui ne le savent pas encore, promouvoir la communication dans les PME, c’est presque ma passion. J’irais donc bien évidemment au salon objectif com pour y découvrir, rencontrer et apprendre.
Cherchez une petite rousse si vous voulez me retrouver!

Mission iPad

Puisqu’il n’y a pas que les autres qui ont de la chance, Objectif Com permet à une personne de gagner un iPad2. C’est simple : il suffit de communiquer sur le salon Objectif Com pour tenter sa chance.

J’ai donc tenté la mienne:
1/ Réseaux sociaux : Une page Facebook bien remplie, des invités et… pas d’évènement??? Un salon sans évènement Facebook, c’est bien triste!
->http://www.facebook.com/events/Objectifcom Voici l’évènement sur Facebook du salon Objectif Com. A partager sans modération
2/ Le Hashtag Twitter  #ObjectifCom tourne bien, surtout pour les participants du concours, je passe mon chemin (mais twitte quand même!)
3/ Petit tour sur Google… Pas (ou peu) d’articles sur les blogs, les journaux… et pas de communiqué de presse? Pas grave, je lance mon petit WordPress et écrit mon propre petit résumé du salon.
4/ J’ai besoin d’une image.. Et pas d’affiche du salon 2012 sur Google Image : Et donc, la voilà!
5/ Plus qu’un petit post sur les réseaux sociaux et puis il ne reste plus qu’à me préparer et me faire belle pour me rendre au salon le 7 février avec mon pote Laurent!

Attention Genval, les CM débarquent!

 Article rédigé par Laurie Tchewwy Diricq

L’e-réputation, pas si banale!

17 Mar

C’est un sujet que j’enseigne et qui me tiens a cœur : l’identité numérique.

Pour qui?

Nous avons tous une identité qui nous est propre, notée sur une carte d’identité ou passeport et gentillement offerte par nos parents a notre naissance.
Mais sur le vaste monde du web, se faire une identité demande un peu plus d’investissement.
La première question a se poser c’est la « transparence ou pas? ».
Une identité sur le web, si elle est mal gérée, peut donner trop d’informations sur votre vie privée, mais bien gérée, cela peut être un excellent moyen de faire votre propre publicité : Personnal branding.

Comment?

La base, c’est le moteur de recherche.
Faites le test de taper votre nom et prénom dans la barre de recherche de Google et vous allez voir ce que le web dit de vous.
Il y a bien sur des homonymes et le but du jeu, c’est d’être mieux référencés qu’eux.
Vous pouvez également utiliser des outils tels que « youseemii ou « 123people afin de connaître votre degré d’e-réputation.
C’est également, pour les curieux, un bon moyen de se renseigner sur un interlocuteur.

Quels moyens?

Les médias pour parler de soi sont nombreux! A vous de choisir lesquels sont les mieux adaptés a votre situation.

Réseaux sociaux :
Facebook: réseau social par excellence, Facebook est référencé par Google. Il offre donc un accès a votre page personnelle selon les paramètres d’accès que vous avez sélectionné.
LinkedIn : réseau social professionnel. Créer sa page LinkedIn c’est se créer un réseau de personnes partageant votre parcours professionnel mais aussi une carte de visite version 2.0 assez importante.
Twitter : Réseau de micro-blogging. Transformez vos pensées, vos lectures, vos infos en messages de 140 caractères.
Google Profile : Google doit être votre meilleur ami. Créez vous un profil google, accessible qui comprendra les informations que vous souhaitez échanger avec le monde.
Doyoubuzz : Plateforme de CV en ligne. C’est l’occasion de pouvoir défendre et promouvoir ses compétences via le web.

Les forums :
Vous avez une compétence particulière? N’hésitez pas  à en discuter sur les forums, sur les lieux d’échange.

Les annuaires
Si vous êtes un professionnel ou que vous travaillez comme indépendant, il existe de nombreux annuaires de référencement de professionnels

Les blogs
Un blog peut être soit « extimité » : parler de vous, votre vie et ce qui vous entoure. Ou alors, il peut être plus pro et vous y donnez des informations sur un produit particulier ou des conseils.

Attention

Surveillez vos arrières! Quand vous postez un commentaire ou une photo sur une page Facebook, votre nom apparaît et peut donc être référencé.
C’est ainsi qu’en tapant « Jules VolksWagen » dans Google, on pourrait tomber sur « J’aime les gros nénés » ou « mon patron sent des aisselles ».
Cela semble bête, mais  en « googleïsant » votre nom, on peut tomber dessus et se faire une mauvaise image de vous.

Divulger des informations erronées, peut aussi vous être nocif si vous n’êtes pas capable de les assumer.

Bref, votre e-reputation, demande une surveillance et une maîtrise totale si vous voulez en profiter.


Alors, au travail!

 

Article rédigé par Laurie Tchewwy Diricq

%d blogueurs aiment cette page :