Tag Archives: Grêve

Grève en Belgique… Désolée d’être pauvre!

22 Déc

Aujourd’hui, le 22 décembre, presque toute la Belgique est en grève. Quand je dis presque, je parle des services publics.

La grève était annoncée et depuis ce matin, pas de train, pas de bus, pas de facteur… Non rien. En fait si. Ce qu’ils ont oublié avec leur grève, c’est qu’il y a des gens qui ont du travail hors du secteur public. Ces gens qui aujourd’hui ont ramé pour se rendre au travail pour pouvoir économiser pour les pensions.

Dans le fond, je suis d’accord avec les syndicats. Mais dans la forme…

Voyons voir, ils sont en désaccord avec le nouveau gouvernement qui propose une réforme des retraites : c’est à dire bosser plus longtemps et plus vieux pour pouvoir ne pas vivre au compte de ses enfants. La tribune l’explique ici.
C’est logique aussi, parce que travailler plus vieux veut dire être remplacé moins vite et donc encore plus de difficulté pour trouver un boulot quand on est jeune.
Et puis il faut bien l’avouer. Quand on a plus de 50ans, personne ne veut vous engager parce que vous êtes trop vieux. 

Mais là ou le bât blesse, c’est que depuis Mardi matin, la SNCB est en grève. ET il n’y a pas qu’eux. La Belgique tourne au ralenti.
Et ce, juste avant Noël.

C’est maintenant que je m’énerve… MAIS POURQUOI NOUS?

J’ai 25 ans, un diplôme, un travail, un appartement que je loue. J’ai donc besoin de mon salaire, de mon travail et de faire des économies pour joindre les 2 bouts. Et pourtant, depuis mardi, j’ai l’impression que la SNCB m’en veut parce que je n’ai pas les moyens d’acheter une voiture.

NON, JE NE PEUX PAS M’ACHETER CE LUXE!

Quand j’enlève le loyer, de quoi me nourrir et payer mes factures de mon salaire, il ne me reste pas assez pour emprunter pour une voiture. Donc je m’en passe, et je prends les transports en commun. Parce que je n’ai pas le choix.
Pour en revenir à cette grève. Si elle avait duré 1jour, je n’aurais trop rien dit, mais là, c’est long. Depuis mardi, je suis obligée de trouver des systèmes D pour pouvoir aller travailler et rentrer chez moi.
On se moque de qui? Les gens qui sont dérangés dans l’histoire, ce sont les pauvres, comme moi, qui ont presque envie de pleurer sur le quai de la gare quand il n’y a pas de train. Pas vraiment la cible dans cette histoire de grève.
A la limite, pour 1 jour, je peux comprendre. Mais 4?
A la veille de Noël? Période de grosse masse de travail pour beaucoup de secteurs? Non, là il y a de l’abus.

Au final, après ce coup de gueule, je concluerais:
1/ Merci à la SNCB d’exister… du moins quand ils roulent
2/ J’ai attrapé un rhume en attendant sous la pluie comme une pauvre que je suis pour avoir un moyen de transport. Fini la jolie blouse pour le réveillon, on mettra une écharpe.
3/ La loi du moindre effort n’est pas toujours la meilleure.

Je suis donc partie travailler ce matin, contre vent et grève, pour pouvoir être sure d’avoir un avenir mais surtout, parce que je voudrais que mes enfants en aie un aussi. Et si il faut diviser la Belgique pour ça, alors faisons le. Mais, s’il vous plaît, faites que la SNCB se rende compte que sans elle, beaucoup de pauvre sont dans le caca et que quand on est un service pareil, on ne peut pas se permettre de faire des grèves à rallonge.

Parce que le petit public n’est pas politicien ni gouverneur.
Non, ce n’est vraiment plus le cas!

Laurie rêve de trains tout court!

%d blogueurs aiment cette page :